François Tamalet

Francois Tamalent

"Vit et travaille à Nantes"
Le modelage, une évidence, pour traduire ma recherche de lignes, de plans, de tensions et formes épurées.
La terre se pose, se propulse sous les impulsions de mes ressentis, de mes souhaits. Après l’expérience de la taille directe, inspirée des travaux de Brancusi et Moore, elle est devenue mon médium privilégié.
Modelée parfois en simples et sensibles esquisses, suffisantes pour installer le sens, elle me permet ce premier travail d’élaboration, se place comme véritable réceptacle d’intensions et de ressentis, en une totale liberté d’expression, comme une écriture, sans limite. Flanagan, Matisse et bien d’autres, sont passés par ces étapes et m’ont également nourri d’humour et de gravité. Modeler pour parler de l’homme avec ses équilibres, ses déséquilibres, son enveloppe. La terre, matériau réceptif m’offre un plaisir constamment renouvelé.

Saisir le sens du modèle, les intensités de son équilibre dans des poses recherchées et longuement travaillées, ouvre mon processus créatif et ma sculpture s’impose, laissant peu de place au hasard des constructions, mais révélant au plus près, les harmonies et architectures d’un corps transcendé, inventé jusqu’à l’abstrait.

C’est toujours en partant du centre que je commence mes sculptures, recherchant les axes, puis les plans, cadrant sans cesse les rapports entre les vides et les pleins, les extrêmes limites: intérieur /extérieur.
Je garde précieusement les creux pour encore mieux faire ressortir les pleins, failles et fissures… Le jeu de ces « notes d’argile » expérience matricielle, et retour du moment passé, rappelle les passages, là ou les doigts les ont écrasées, dirigées légèrement, impétueuse- ment pour donner relief et mouvement.
La terre inauguratrice de l’œuvre, est comme en attente, dans une urgence intemporelle.
Un moulage à creux perdu livre mon original plâtre, j’y confirme ma recherche des ombres et des lumières requises, ciselure et précision de mon dessin. Puis le travail en collaboration avec le fondeur, pour un tirage à cire perdue, ouvre à la sculpture le temps pérenne.

Expositions personnelles en atelier www.artmajeur.com/francoistamalet.

home www.artmajeur.com/francoistamalet

posta francoistamalet@free.fr

Claire Hamant