François Mattei

François Mattei

Ma démarche actuelle est de donner corps au « vide » qui sépare l’œil de l’objet vu, cet intermédiaire de matière imperceptible, ce presque rien sujet à toutes les transformations, à tous les caprices : une fumée de cigarette le trouble, un nuage l’obscurcit… et… l’ambiance change.
Si cet espace est le vecteur essentiel du sensible, mon intérêt s’est porté sur une possible matérialisation de cet acteur virtuel. Afin de rendre palpable ce mirage, j’ai choisi de développer une technique basée sur le simulacre dont le rôle n’est pas de représenter l’atmosphère, mais véritablement d’incarner l’air qui nous entoure.
J’ai nommé ce procédé « l’acteur fluide » car en effet sa présence est aussi réelle que celle de l’acteur interprétant son rôle. Devenu alors metteur en scène de cette entité, je réalise à travers chacun des tableaux un environnement qui servira de théâtre à l’apparition de cette présence incarnée.

home www.francoismattei.blogspot.com

posta francoismattei@noos.fr

Ainsi, mis en situation dans un décor de papier représentant un immeuble en train d’imploser, l’acteur fluide se matérialise véritablement en volutes de fumée poussiéreuse.
De la même manière lorsque je lui soumets une scène « misérabiliste » formée d’un personnage couché et emmitouflé dans un manteau, l’acteur fluide se transforme en une atmosphère mélancolique qui noie tout l’espace.
Ainsi je mets en évidence à travers ce procédé la présence réelle de l’espace reléguant la matérialité du décor au simple rôle de faire-valoir.

François Mattei